Outillage électrique portatif

L’ outillage électrique portatif sans fil est en pleine révolution pour plusieurs raisons. En premier lieu, vient l’amélioration de la performance des batteries lithium ion. En second lieu, vient l’utilisation possible de cette batterie pour la quasi totalité des outils de la gamme.

L’outillage électrique portatif est défini comme un ensemble d’appareils électriques portables nécessaires à une profession ou à une fabrication. L’outil peut ainsi être compris comme un prolongement de la main, un intermédiaire d’action, dans le sens où il remplace un membre ou un organe. Le langage courant réserve ce terme aux objets portables et interchangeables.

Nous avons choisi de passer en revue certains outils de la gamme Ryobi : La scie sabre Ryobi , la scie circulaire Ryobi , la scie sauteuse Ryobi, la Meuleuse Ryobi, le Perforateur Ryobi, la Perceuse Ryobi, et la Visseuse Ryobi

Electro portabilité

Propriété pour un objet électrique à être déplacé facilement et à utiliser notamment l’énergie électrique stockée. Elle répond ainsi au besoin de mobilité et élimine la contrainte d’une architecture filaire. Les outils électriques, la perceuse, la visseuse et la ponceuse sont donc très rapidement devenus « portable » et « sans fil » du fait de la capacité des batteries à les alimenter. De nombreux outils électroportatifs ont ensuite été développés sur ce concept. A ce jour, il n’y a plus de limitation réelle et il est vrai que n’importe quel outils électrique est en mesure de devenir électro portable sans avoir la contrainte du fil.

Puissance et voltage

La puissance est un critère de performance à prendre en compte. Le voltage joue aussi un rôle important. Le poids du matériel est un critère important. Les modèles à faible voltage sont généralement légers mais moins puissants. A l’inverse, ceux à forts voltages sont plutôt dédiés à une activité intensive mais ils sont plus lourds. Il faudra donc arbitrer entre puissance et légèreté en fonction de vos besoins. Un autre indicateur de performance doit également être mis en comparaison : Il s’agit du couple moteur (Nm). Pour une perceuse, par exemple, plus le couple et le voltage sont élevés, plus la machine viendra à bout d’applications difficiles (Perçage de différent type de matériaux).

Gamme Ryobi

Tous les outils de la gamme Ryobi que nous avons sélectionnés : La scie sabre Ryobi , la scie circulaire Ryobi , la scie sauteuse Ryobi, la Meuleuse Ryobi, le Perforateur Ryobi, la Perceuse Ryobi, et la Visseuse Ryobi fonctionnent en 18V ce qui est aujourd’hui le voltage le plus important sur le marché. Certains outils s’adaptent néanmoins assez mal au technologie sans fil et restent plus performant en version filaire.

Véhicule électrique urbain

De la même façon et comme on pouvait s’y attendre, le véhicule électrique urbain se développe également. La trottinette électrique et le skateboard électrique sont en croissance forte mais de nouveaux moyens émergent. La batterie lithium ion est de toute évidence à la source de ce progrès. Le véhicule électrique urbain revient dans la course pour plusieurs raisons. En premier lieu, vient la prise en considération des effets de la pollution et de la raréfaction des combustibles fossiles. En second lieu, arrive depuis peu l’amélioration des performances des batteries. Nous pensons souvent à un véhicule à quatre roues mais le concept du véhicule électrique à une ou à deux roues se développe énormément. Le skateboard électrique, la trottinette électrique et le moteur électrique de vélo sont en croissance forte mais de nouveaux moyens émergent. Il est à noter que ces derniers portent parfois des noms bizarres dont l’origine tient à l’intégration de composants gyroscopiques. Ainsi le gyropode électrique, l’hoverboart électrique ou la gyroboard électrique, l’hoverkart électrique ou le gyrokart électrique ou encore la gyroroue électrique sont les nouveaux entrants dans le domaine de l’éco électro mobilité.

Electro mobilité

Propriété pour des personnes ou des objets à se déplacer par un moyen de transport utilisant l’énergie électrique. Elle constitue ainsi un sous-ensemble de solutions au besoin de mobilité. Le skate, la trottinette et le vélo sont donc très naturellement devenus « électrique » du fait de leur simplicité de conception. L’apparition des gyro moyens tels que le gyropode électrique, l’hoverboard électrique, la gyroboard électrique, l’hoverkart électrique, le gyrokart électrique ou encore la gyroroue électrique est intrinsèquement liée à l’intégration des technologies gyroscopiques.

Eco mobilité

Cette notion est apparue après les crises de l’énergie et du réchauffement climatique. Dans le domaine du développement durable elle désigne la mise en place de transports moins nuisibles à l’environnement. Cela passe par la sobriété du moyen et donc sa faible émission de gaz à effet de serre. L’éco mobilité est devenu plus simple à mettre en œuvre en milieu urbain. Attention cependant à la protection des personnes car le milieu urbain présente aussi de nombreux risques.

Mobilité électrique

Pour conclure, la mobilité électrique s’inscrit aujourd’hui de plus en plus dans les projets industriels. Elle offre de nombreux avantages. D’abord, elle crée un véritable effet de masse avec un impact économique et écologique très sensible. Ensuite, elle répond aux exigences et aux ambitions écologiques des nouvelles générations.

Il est vrai que la mobilité électrique s’inscrit dans une logique long terme, pérenne et durable du respect de l’environnement. Elle satisfait le besoin de liberté croissant de la mobilité des personnes. Elle apporte de nombreux bénéfices en termes de réduction des émissions de gaz à effet de serre. Il faut souligner que celle ci contribue à la réduction du bruit et réduit la résistance au roulement. Elle joue aussi en faveur de la réduction de la taille des véhicules (concept de « key véhicule »). Pour conclure, elle se concrétise par une usure moindre des moyens mécanique de propulsion.

Que retenir du décret du 23 octobre 2019 ?

Le décret du 23 octobre 2019 qui définit les caractéristiques techniques et les conditions de circulation des engins de déplacement personnel a été publié au Journal Officiel du 25 octobre 2019. Les Engins de Déplacement Personnel Motorisé (EDPM) tels que le skateboard électrique, la trottinette électrique, le gyropode électrique, l’hoverboart électrique, la gyroboard électrique, l’hoverkart électrique, le gyrokart électrique ou encore la gyroroue électrique entrent dans le code de la route. L’objectif du gouvernement est premièrement de lutter contre les comportements dangereux régulièrement observés par les usagers. Deuxièmement de faire évoluer la conduite afin que les piétons soient respectés et que nos trottoirs redeviennent un lieu plus paisible pour tous.

Qu’est-ce qu’un EDPM ?

Un EDPM est un véhicule sans place assise, conçu et construit pour le déplacement d’une seule personne et dépourvu de tout aménagement destiné au transport de marchandises, équipé d’un moteur non thermique ou d’une assistance non thermique. Il peut comporter des accessoires, comme un panier ou une sacoche de petite taille. Il peut dans certains cas être équipé d’une selle. Les engins exclusivement destinés aux personnes à mobilité réduite sont exclus de cette catégorie.

Quelle est la vitesse maximale d’un EPDM ?

Un EPDM est limité à 25 km/h. L’amende pour excès de vitesse est de 1500 euros.

Quel est l’age limite pour conduire un EPDM ?

Le conducteur d’un EDPM doit être âgé d’au moins douze ans.

Où peut on rouler avec un EPDM ?

En agglomération, les conducteurs d’EDPM doivent circuler sur les pistes cyclables. Rouler sur un trottoir quand cela n’est pas autorisé est passible d’une amende de 135 euros. S’il n’existe pas de pistes cyclables, les conducteurs peuvent utiliser les routes dont la vitesse maximale autorisée est inférieure ou égale à 50 km/h, sans jamais rouler de front sur la chaussée ainsi que sur les aires piétonnes ou les accotements équipés d’un revêtement routier.

Hors agglomération, la circulation des EDPM est interdite sauf sur les voies vertes et les pistes cyclables.

Que ce soit en agglomération ou hors agglomération, l’autorité de police de la circulation peut décider d’interdire les EDPM sur certaines voies même celles autorisées ci-dessus. Elle peut autoriser la circulation sur le trottoir à condition qu’ils respectent l’allure du pas et n’occasionnent pas de gêne pour les piétons ou encore d’autoriser la circulation sur les routes dont la vitesse maximale autorisée est inférieure ou égale à 80 km/h.

Quels équipements peuvent ils être intégrés à un EPDM ?

Tout EPDM doit être muni d’un dispositif de freinage efficace et d’un avertisseur sonore sous peine d’une amende de 35 euros. Lorsque le conducteur circule la nuit ou le jour lorsque la visibilité est mauvaise, ce dernier doit porter soit un gilet de haute visibilité, soit un équipement rétro-réfléchissant ou un dispositif d’éclairage complémentaire non éblouissant et non clignotant. Le non-respect de cette obligation est passible d’une amende de 35 euros.

Quand la circulation sur les routes dont la vitesse maximale autorisée est inférieure ou égale à 80 km/h est possible, il convient de porter un casque, un gilet de haute visibilité ou un équipement rétro-réfléchissant, un dispositif d’éclairage complémentaire et de circuler de jour comme de nuit avec les feux de position de l’engin allumés.

Peut-on monter à plusieurs sur un EPDM ?

Un EPDM ne peut transporter qu’un seul conducteur. Le non-respect de cette obligation est également passible d’une amende de 35 euros. Une personne de plus de 18 ans accompagnant un conducteur d’EPDM de moins de 12 ans lorsqu’elle exerce une autorité de droit ou de fait sur ce conducteur sera punie d’une amende de 135 euros.